COVID-19 – Fermeture de l’hôtel de ville au public

Sécurité civile – prévention des risques

En vertu des partage de compétences au niveau de l’agglomération de Montréal, la prévention, la préparation et la coordination des interventions pour faire face aux risques majeurs est la responsabilité du Centre de sécurité civile (CSC) pour le territoire de l’agglomération de Montréal.

Risque industriel

L’Est de l’île de Montréal compte plusieurs industries dans les domaines de la pétrochimie, de la métallurgie et de l’agroalimentaire. Leur présence génère à la fois des retombées économiques importantes, mais aussi des risques en raison de la fabrication, l’utilisation et l’entreposage de matières dangereuses.

Usines et sirène d’alerte

Sur l’île de Montréal, 9 usines possèdent une sirène d’alerte pour les urgences environnementales. En cas de fuite de produit toxique, la sirène indique à la population de se mettre rapidement à l’abri. Les sirènes sont reliées au Service de sécurité incendie de Montréal et au centre d’appels d’urgence 911.

Dans le secteur de Montréal-Est, deux usines possèdent des sirènes :

  • Indorama PTA Montréal
  • Usine de souffre de Montréal de Suncor

Test de sirène

Chaque année, le Centre de la sécurité civile planifie un test de sirène en collaboration avec les usines concernées. Cette simulation vise à sensibiliser les personnes qui habitent à proximité des usines aux façons de se protéger en cas d’accident industriel. L’exercice permet aussi de valider le bon fonctionnement des équipements et l’état de préparation de tous les intervenants en mesures d’urgence. Les résidents concernés reçoivent un avis pour les informer de la tenue des tests.

Ne pas confondre avec les tests récurrents menés par les différentes entreprises, dont les tests hebdomadaires qui sont conduits les mardis à 11 h.

Se préparer aux accidents industriels

Un accident industriel est un événement grave impliquant des matières dangereuses et pouvant avoir des conséquences pour la population et l’environnement immédiat. Selon la nature des produits impliqués et les quantités en cause, l’accident peut prendre la forme d’un incendie, d’une explosion ou d’une dispersion de matières toxiques ou radioactives.

Consulter la section du site Web du gouvernement du Québec concernant la préparation aux accidents industriels majeurs.

Préparez trousse d’urgence pour la maison et un plan familial d’urgence

Que faire en cas d’accident indutriel

Si une sirène d’alarme retentit, indiquant qu’un accident industriel a eu lieu, vous devez vous confiner ou vous réfugier dans un abri chaud et calfeutré. Le confinement peut durer quelques heures. Attendez les directives des autorités en charge diffusées dans les médias avant de sortir.

Les bons réflexes à adopter lorsque la sirène d’alarme retentit
  1. Entrez rapidement dans le bâtiment le plus proche, de préférence dans une pièce sans fenêtre. C’est le comportement le plus efficace dans la plupart des cas. Même si l’isolation n’est pas totale, cette mesure vous permettra d’être protégé davantage. (Il est recommandé de ne pas rester à l’extérieur ou dans un véhicule.)
  2. Fermez et calfeutrez les portes et les fenêtres. Éloignez-vous-en. Arrêtez la ventilation ou la climatisation si possible. Cela empêchera le produit toxique d’entrer.
  3. Respectez les consignes des autorités. Des consignes vous seront transmises principalement par radio.
  4. N’allez pas chercher les enfants à l’école. Le personnel enseignant connaît les consignes à suivre afin d’assurer la sécurité de vos enfants.
  5. Ne fumez pas, ne pas faire de flamme, ni d’étincelle pour éviter les risques d’incendie ou d’explosion.
  6. Évitez d’utiliser le téléphone inutilement. Toutefois, si vous avez besoin d’aide, faites le 911.
Si vous êtes en voiture
  • Si vous êtes près de la maison, du lieu de travail ou d’un édifice public, allez-y immédiatement et entrez à l’intérieur.
  • Si cela vous est impossible, rangez-vous sur le côté de la route ou à l’endroit sécuritaire le plus près. S’il fait soleil, placez-vous à l’ombre afin d’éviter une chaleur excessive.
  • Fermez le moteur, levez les vitres de la voiture et arrêtez le système de ventilation.
  • Écoutez la radio et attendez les consignes des autorités.
  • Restez sur place jusqu’à ce qu’on vous dise quoi faire.

Le CMMI-EM

Les acteurs de l’Est de l’île de Montréal concernés par la prévention des risques industriels sont réunis au sein du Comité mixte municipalités-industries au Canada de l’Est de Montréal (CMMI-EM). La mission du CMMI-EM est de prévenir les risques d’accidents liés aux industries. Le CMMI-EM regroupe les villes, arrondissements, entreprises, comités de citoyens de l’Est de l’île de Montréal, les services d’urgence ainsi que la sécurité civile.

Préparation des entreprises aux risques

Différents exercices de préparation aux accidents sont effectués régulièrement par les entreprises. Ces exercices peuvent à l’occasion mobiliser des services d’urgence, émettre de la fumée ou nécessiter de faire sonner les sirènes d’alerte. Des avis à la communauté sont diffusés sur le site Web de l’Association industrielle de l’Est de Montréal (AIEM) pour informer la population de la tenue de ces exercices.

Chaleur extrême

AUCUNE ALERTE DE CHALEUR EXTRÊME N’EST PRÉSENTEMENT EN VIGUEUR SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE MONTRÉAL-EST

C’est le Centre de sécurité civile qui est responsable d’opérer une veille et de lancer une alerte pour le territoire de l’île de Montréal lorsque survient un épisode de chaleur extrême. Un épisode de chaleur extrême est déclaré en fonction des critères suivants :

  • trois jours consécutifs où la température moyenne maximale atteint 33 °C et la température moyenne minimale ne descend pas sous les 20 °C, 
  • ou lorsque la température ne descend pas en bas de 25 °C durant deux nuits consécutives.

Que faire en cas de chaleur extrême

  • Buvez de 6 à 8 verres d’eau par jour, sans attendre d’avoir soif.
  • Reposez-vous dans un endroit frais, à l’air climatisé ou à l’ombre, pour aider votre corps à reprendre sa température (2 h par jour).
  • Portez des vêtements légers et de couleur claire.
  • Réduisez vos efforts physiques particulièrement au milieu de la journée, quand il fait le plus chaud.
  • Prenez une douche ou un bain frais ou encore, rafraîchissez-vous avec une serviette mouillée.
  • Téléphonez à vos proches pour prendre de leurs nouvelles, particulièrement les personnes âgées ou vulnérables.

Consultez la page Prévenir les effets de la chaleur sur le site Web du gouvernement du Québec

Piscines, jeux d’eau et haltes climatisées de la Ville de Montréal-Est

Lorsqu’un épisode de chaleur extrême est déclaré, la Ville de Montréal-Est prolonge les heures d’ouverture des piscines et jeux d’eau et met en place des haltes climatisées dans certains lieux publics.

  • Centre récréatif Édouard-Rivet – halte climatisée et piscine intérieure
  • Parc des Vétérans – piscine extérieure et jeux d’eau
  • Parc Philias-Desrochers – jeux d’eau
  • Parc de Montréal-Est – jeux d’eau
  • Bibliothèque Micheline-Gagnon – halte climatisée

Consulter la page Chaleur extrême – mesures en vigueur pour connaître les heures d’ouverture des piscines, jeux d’eau et haltes climatisées en cas d’alerte pour chaleur extrême.

Avertissement de chaleur d’Environnement Canada

Au Canada, des avertissements de chaleur sont aussi émis par Environnement Canada. Les critères pour qu’un avertissement de chaleur soit émis par Environnement Canada diffèrent de ceux d’un épisode de chaleur extrême.

Critères pour qu’un avertissement de chaleur soit émis par Environnement Canada :

  • une température de 30 °C ou plus et un indice humidex de 40 ou plus;
  • ou une température de 40 °C ou plus.