PROGRAMMATION ESTIVALE 2024 : CLIQUEZ ICI!

Grippe aviaire et poules urbaines

Les propriétaires de poules sont appelés à faire preuve de vigilance car l’arrivée des oiseaux migrateurs au printemps augmente le risque que vos volailles contractent la grippe aviaire.

Ce virus se transmet directement d’un oiseau à un autre par les sécrétions et les excréments. La grippe aviaire peut aussi être introduite lorsque des humains ou du matériel contaminés entrent en contact avec des oiseaux.

Prévention

Les mesures de prévention doivent être appliquées rigoureusement et le niveau de vigilance doit demeurer élevé.

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) rappelle à tous les propriétaires d’oiseaux d’élevage de respecter le Règlement sur les conditions de salubrité des lieux de garde d’oiseaux captifs afin de prévenir les contacts entre la volaille et les oiseaux sauvages.

Signes cliniques à surveiller

En cas de mortalité inhabituelle ou de signes de la maladie, consultez un médecin vétérinaire. Si vous n’y parvenez pas, composez le 450 768-6763 (Agence canadienne d’inspection des aliments) pour signaler des oiseaux malades ou le 1 844 ANIMAUX (Centrale de signalement du MAPAQ).

Le ministère rappelle que le risque pour la population générale est faible, car les cas de grippe aviaire chez l’humain sont rares et surviennent généralement lors de contacts étroits avec des oiseaux infectés. Consultez le Québec.ca/Grippeaviaire pour plus d’information.

Rappelons qu’à Montréal-Est, il est possible de posséder jusqu’à quatre poules, sous certaines conditions.